AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Pueri-Fabula , forum RPG mêlant fantaisie et horreur
Pensez à jeter un coup d'oeil aux scénarios et aux mini PV's
N'oubliez pas vous avez sept jours pour terminer votre fiche
N'oubliez de voter régulièrement sur les topsites
Mais aussi, remontez régulièrement les sujets PRD et Bazzart
pour attirer les futurs membres et faire vivre le forum

Partagez | .
 

 

Emily Miles - Hello ?

My Wonderland is shattered. It's dead to me ▬ ALICE LIDDLE



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



avatar

- it's my wonderland -
☞ ARRIVEE A WONDERLAND : 23/02/2014
☞ CONTES ECRITS : 2
☞ A TRAVERS LE MIROIR : La fille très malade, des contes de Nina
☞ POINTS RP : 0
☞ OU ERRES-TU ? : Dans le silence
☞ HUMEUR : Froide





Emily Miles
follow the cat to wonderland
✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤  

MessageSujet: Emily Miles - Hello ?   Dim 23 Fév - 21:55


Emily Miles
une toute petite courte citation qui peut rentrer ici easy
✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤


♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕
follow the cat to wonderland
Il est difficile de cerner totalement une personne, un être humain à part entière, dans ses moindres recoins, du plus lumineux centre jusqu'aux plus sombres extrêmes. Chacun à ses petits secrets camouflés dans du velours soyeux mais ils ont aussi leurs habitudes et expressions qui trompent ce qui veulent bien faire croire. L'Homme et la Femme sont des êtres si complexes, seul Dieu peut réellement les comprendre et celui-ci étant muet et mal interprété par beaucoup de gens, on ne saura jamais la vérité. On peut en dire autant d'Emily, pas qu'elle soit dotée du divin pouvoir de comprendre l'humanité dans sa bêtise tout comme dans son ingéniosité mais elle s'avère être une personne assez renfermée pour être sujet à rumeurs et questionnements. C'est là que sa ressemblance au Divin se termine. La petite est effectivement peu bavarde, c'est un trait de caractère qui l'a suivie depuis sa naissance, aujourd'hui regretté, jusqu'à son arrivée aux portes de l'Enfer et probablement jusqu'à sa mort. Après la mort, on ne peut pas réellement savoir où ira son âme mais nous savons qu'elle est dans la voie de la perdition et qu'elle ne semble pas vouloir en sortir. Son cynisme, parfois empreint de noirs dessins, représente bien son aversion à l'encontre de certaines morales et principes tout bonnement humains. Ça ne fait pas d'elle une personne sans principes ni moralités pour autant, sa conception est tout simplement différente, éloignée, voir déviante selon certaines personnes mais après tout, c'est un concept tellement relatif ! D'autres mots peuvent être rattachés à sa personne, dont froide et solitaire. Ses apparences de jeune fille à la mine déprimante et peu propice à la conversation peuvent apporter à un jugement stéréotypé de la jeune fille timide et faible. Ce n'est pas entièrement faux, mais ce n'est pas entièrement vrai non plus. La timidité a longtemps été pour elle un terrible défaut qui l'a enfoncée au bout d'un gouffre dont elle s'est à peine sortie. Ce gouffre est noir et hostile mais à force d'y être enterré, elle a appris s'orienter un minimum dans ce brouillard humide et inconfortable. Malheureusement, au lieu de monter vers la lumière, elle a préférée se complaire dans son malheur, ce qui ne lui a rien rapporté de bon évidemment. Pour ce qui est de la faiblesse, c'est encore là un concept plutôt surfait mais ce serait mal la connaître que de la considérer comme une personne facile à détruire. Emily est stoïque, elle sait endurer la douleur physique et mentale avec beaucoup de calme malgré les fissures que cela lui provoque intérieurement, parfois. Son endurance est forte mais pas invincible et inébranlable. Au contraire, elle peut s'avérer être explosive et imprévisible autant qu'elle peut faire preuve de tolérance et d'une froideur implacable. Emily est une humaine, certes démolie de l'intérieur, complètement rasé de fertilité comme une terre déchirée par les obus, un véritable no man's land mental mais elle reste avant tout un être humain encore doté de quelques espoirs et rêves flous et lointains. Pour survivre, pour être encore en mesure de respirer, boire, manger, voir de ses propres yeux le brin de monde qui lui ai accessible, de sentir son coeur battre, entendre les oiseaux chanter et pouvoir être en contact avec la chaleur tout comme la froideur, elle a dû se débarrasser comme on balance les déchets dans une benne de sentiments réservé à l'humanité...
☞ PATRONYME : Miles
☞ PRENOM : Emily
☞ DATE & LIEU DE NAISSANCE : 20 novembre 1996
☞ AGE : 18 longues années.
☞ ORIGINES & NATIONALITE : Américaine
☞ ETUDES/METIER : Si on peut considérer une éducation tourmentée comme des études, alors oui, elle a passée des grades primordiaux mais n’a jamais fait d’études supérieures. Néanmoins, cela ne lui a pas empêché de faire preuve d’autodidactie parfois. Pour ce qui est du travail, elle n’en a jamais eu.
☞ ORIENTATION SEXUELLE : Pouvons-nous classifier quelqu’un dans une orientation sexuelle quelconque alors qu’elle est pourvue que de fantasmes oubliés, refoulés et détruis par la déception ?
☞ STATUT : Interné à l’asile, donc loin de la famille et de ce qu’on peu appelé les amis.
☞ SITUATION FAMILIALE : Une mère au loin, quelque part en ce bas monde et un père parti un peu trop tôt mais à l’importance superflue. Aucun bébé à l’horizon, fille unique. Bref, une vie familiale peu florissante et tout sauf liée.
☞ NEVROSE : Trouble de la personnalité schizoïde, son comportement parfois apathique est inclue dans le trouble.
☞ PERSONNAGE DE CONTE : La petite fille qui avait une maladie très rare, des contes de Nina (vidéo disponible sur youtube, c'est un conte peu connu je le conçois).
☞ GROUPE : Disturbia, on est considéré comme dangereux lorsqu’on a tué quelqu’un ?
☞ CARACTERE DE CHIEN : hm ?
☞ CREATEURS : Tumblr


behind the mirror

PRÉNOM/NOM Quelqu'un ! AGE ; J’ai autant de bougies qu’il en faut pour faire fondre le gâteau SEXE ; Je vous laisse le bénéfice du douteCOMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM?  ; Par un portail magique ? Non pour de vrai, les top-sitesET COMMENT TU LE TROUVES? ; Je le trouve bien, très inspirantEST-CE QUE VOUS SOUHAITEZ ETRE PARRAINE ? ; Ça dépend, est-ce qu’un parrain me souhaite ?(oui oui je sors) PEUT-ON ON FAIRE UN PREDEFINI DE VOTRE PERSO. SI VOUS ETES SUPPRIME ? ; Non QU'ON LUI COUPE LA TETE ; Nastya Zdhidodka CODE RÈGLEMENT ;EM AUTRE CHOSE A AJOUTER? ; Je vais rajouté un petit point, juste là .





Dernière édition par Emily Miles le Lun 24 Fév - 0:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas



avatar

- it's my wonderland -
☞ ARRIVEE A WONDERLAND : 23/02/2014
☞ CONTES ECRITS : 2
☞ A TRAVERS LE MIROIR : La fille très malade, des contes de Nina
☞ POINTS RP : 0
☞ OU ERRES-TU ? : Dans le silence
☞ HUMEUR : Froide





Emily Miles
follow the cat to wonderland
✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤  

MessageSujet: Re: Emily Miles - Hello ?   Dim 23 Fév - 22:03


☞ tell us your story ☜
Hello ?
✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤


♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕ ♕
follow the cat to wonderland
Dans la plupart des sociétés, il existe un système hiérarchique précis, qui divise les gens en plusieurs catégories, certaines avantageuses et d'autres qui promettent une vie de misère. Il y a bien sûr les fiers et vaillants dominants qui assoit leur pouvoir sur les larmes de leurs congénères. Les dominés, les moutons qui suivent leurs leaders. Les indépendants qui se classent au-delà de toute cette mascarade et lutte pour rester hors de cette emprise sinistre. Et au fond, la petite dernière de la cohorte humaine, celle qu'on semble oublié parfois mais que lorsqu'elle crie à exploser les poumons retient toute l'attention, la victime. Le paratonnerre qui prend tout mais ne sort presque rien, à peine s'il s'illumine grâce à des étincelles. Par le plus malheureux des hasards, Emily s'est toujours retrouvé au bas de la pyramide. Toutefois, elle n'a pas été que malchanceuse, Emily a toujours été une personne différente. Renfermée, timide, peu sociale, frêle et plutôt malade, il est difficile pour une telle personne de se faire réellement accepté par les autres bambins. Les enfants ont toujours été les créatures les plus cruelles. Peut-être étais-ce son albinisme qui a fait de la petite la cible parfaite ? On ne le saura jamais, on ne peut pas toujours savoir quelles sont les causes des évènements. Bref, il est donc vrai de dire que la petite a eu une enfance assez perturbée par l'isolement et ce n'est pas que l'enfance qui en a bavé mais aussi l'adolescence, période qui a été pour elle plus qu'ingrate. Côté famille, elle n'a pas été choyée pour autant. Néanmoins, elle a hérité d'une mère qui gagnait un revenu substantiel. Le père lui était plutôt absent, maman disait souvent qu'il était très occupé et n'avait pas beaucoup de temps. Quant à la génitrice, elle était plutôt aimante quoique protectrice, voir un peu trop à l'occasion. Elle savait que les autres, les camarades de classe, les enfants du quartier, prenait particulièrement sa fille comme fosse à insultes. Elle est allée voir les parents des autres enfants plus d'une fois pour le traitement réservé à sa fille et même si cette intervention suffisait parfois à dissuader les moins déterminés, la solitude perdure quand même. Il n'y a pas que les mots qui lacèrent l'âme mais la cage qu'Emily s'est forgé telle une parfaite idiote l'a laissé dans un monde aride, vide d'intérêts, noirs comme les bêtes qui rampent la nuit...

Comme beaucoup d'adolescentes à l'époque, les hormones opéraient. Les fantasmes sexuelles et amoureux furent arrivés durant cette période mais ne sont guères réalisé. Après tout, ce n'était que des fantaisies, des utopies irréalisables dénuées de réalisme. Et si l'idéal ne peut pas être atteint, alors pourquoi chercher plus loin et mettre de l'effort pour quelque chose de moindre qualité ? Avec un garçon stupide qui ne pensera qu'à se soulager ou une fille qui ne sait pas ce qu'elle veut... C'est d'un ennui profond qui ne mérite pas d'être vécu. Puis, à cet âge, mademoiselle Miles n'avait rien de particulièrement attirant selon les standards ordinaires. Des courbes peu intéressantes, une peau blanchâtre digne d'un cadavre, une espèce de rhumatisme quotidien qui l'a rendait un peu plus repoussante et des cernes dus à l'insomnie ne jouait pas en sa faveur. Ce n'est pas le summum concernant la beauté, Emily le savait et avait au départ des complexes mais voyant des tonnes de fille plus jolie qu'elle, probablement plus intelligente et populaire, elle se résigna une fois de plus préférant gardé sa peau libre en gardant un maquillage sobre et des préférant des habits qui cachent ce qu'elle a d'attraits physiques. Elle aura préféré le confort que la vanité, bien sûr, avec une attitude qui va plutôt à contrecoeur de ce qu'elle désire mais encore là c'est un trône d'or inaccessible pour la vermine qu'elle était. Emily renie les activités puériles adolescentes et se contente d'activités beaucoup plus constructive, comme elle le disait souvent, en lisant et écoutant des films souvent d'horreur et dramatique, pour passer le temps qui coulait un peu trop lentement à son goût. Chaque soirée finissait dans son lit, à se demander si la vie valait la peine d'être vécue, qu'elle soit le sens de celle-ci, pourquoi elle et pas un autre devaient endurer les tourments de ses camarades de classe... Avant de sombrer dans un sommeil la menant dans des rêves parfois tellement beaux que le réveil devenait une vraie torture. Par contre, comme si ce n'était pas assez, maman devenait impatiente au fil des années. Les rendez-vous avec les psychologues et psychiatres ne rapportaient jamais rien de concluant, les notes scolaires que la petite ramenait n'était pas à la hauteur de ses attentes et que dire de sa vie sociale... À ce moment, la mère voyait sa progéniture comme une déception mais ne lui a jamais dit. Ça ne se fait pas. Par contre, Emily avait bien observé que le comportement de sa mère changeait, passant de la tutrice qui croyait que le rejet n'était qu'une mauvaise phase à la génitrice qui laissait celle-ci à elle-même ou pire parfois lui jeta un regard déçu de ce qu'elle devenait au fur et à mesure.

Une journée s'est mal terminée. Plus qu'à la normale. Une dose d'humiliation, un peu de disputes, un horaire vraiment ennuyant, voilà en quoi peut se résumer cette journée. Certes, Emily était une paria, mal adapté, qui s'entendait mal avec la plupart des gens mais cela ne l'empêchait pas d'avoir des jours plus heureux. Rien n'est tout noir ou blanc dans ce monde et si on accroche l'étiquette de victime à Emily, elle a arrêté de se croire cible d'un mauvais sort. La morosité devenant plutôt son quotidien, elle a su apprécié la différence entre une journée ennuyeuse et une catastrophique, d'autant plus qu'il y avait des journées où elle était tranquille avec le peu d'amis qu'elle possédait. Par contre... Cette journée-là avait été particulièrement désastreuse dans son ensemble. Revenu à sa demeure, elle était très en colère, balançant des jurons de gauche à droite, résultat de ses années de rage réprimée en son coeur glacé mais qui fondait à l'instant, laissant place à un feu bleu spécial. Elle a même cassée un ou deux meubles. Cependant, sa mère est intervenue (bien entendu) et l'à réprimander sévèrement avant de la traîner jusque dans sa chambre. Punie comme une gamine décérébrée, Emily resta des heures dans sa chambre, à broyer du noir comme jamais elle en a broyé de sa vie. Les pensées suicidaires s'accumulaient plus vite que les balles plantées dans le corps d'un soldat abruti sur un champ de bataille. Cette soirée là, elle aurait pu très bien s'enlever la vie. Partir loin de ce monde putride, voler de ses propres ailes. Partir sautiller d'étoiles en étoiles, passant près du grand astre qui a guidé ces trois Rois mages qui sont venus porter des présents à l'enfant béni. Pouvoir enfin sortir de ce corps lourd et dégoutant, être aussi léger que les nuages et errer sans fin dans la paix la plus totale, laissant le centre de son esprit se faire traverser par le vent, lui procurant un sentiment de bonheur qu'elle a longtemps cherché mais en vain. Tout aurait été plus beau, plus de vie, qu'une mort longue et sans fin. Mais non, quelque chose l'a retenue. Une sensation que peu de gens ont vécue. Quelque chose qui prend les tripes, qui les arrache et donne l'impression de sortir de son propre corps. Une envie folle digne des psychoses répétées d'un schizophrène en crise. De la colère comme jamais elle a ressentie. On dira que c'est la goutte qui a fait déborder le vase mais dans son cas c'est le volcan qui est sorti de son sommeil légendaire pour provoquer sa terrible explosion, ce pourquoi il a été au monde. Un sentiment qui trompe la Faucheuse, qui détruit les barrières de fer, qui pousse à commettre l'irréparable. Lorsque la nuit prise place dans cette ville qui somnolait, y compris sa très chère mère, Emily elle était bien éveillée et prête à se balader. Elle a sortie de sa chambre discrètement sans réveiller sa pauvre mère qui ne se doutait de rien. La pauvre, si seulement elle avait sût la suite que les évènements auraient prise...

Un mort et un blessé. C'est le bilan de cette funeste nuit où la gamine a croisé le fer avec le destin qui a toujours été si cruelle avec celle-ci. Nul ne pensait cela possible de la part d'une fille aussi calme et à l'apparence aussi douce, comme Emily. Une passante a été poignardée à mort. Elle n'était même pas une camarade de classe, ni une de ces filles qui lui a tant fait de mal mais en cette nuit-là, pour l'albinos, tous les humains avaient le même visage comme chaque être humain voit un animal quelconque à l'égal d'un autre. Tous avait le même air et parlait de voix qui sonnaient mal. Emily n'était pas la plus grande ni la plus forte, mais elle était la plus dangereuse, armée, en furie et avait l'avantage de la surprise lors de sa traque ressemblant à celle d'un prédateur qui cherche son prochain repas. Il y a eu un procès, car, la loi ne permettrait pas que le peuple puisse se faire justice. Dans le cas contraire, elle aurait surement eu sa place sur l'échafaud devant une potence qui lui serait dédiée tout comme son prénom l'était. Elle aurait vu la foule remplie de curieux et de vengeurs en quête de sang et voulant voir la véritable mort de leurs propres yeux et dans ses dernières paroles elle aurait probablement été celui du silence. Crier qu'elle regrette ou qu'elle ne le regrette pas aurait été une perte de temps et aurait satisfait des gens ou pire fait objet de rumeurs. Toutefois, ce ne s'est pas passé comme ça. Emily n'a pas causé une grande vague médiatique, quoique ça n'a pas été dans l'ombre non plus. Son avocat a refusé qu'on l'envoie en prison, l'a considérant comme faisant partie des fous, de ces êtres qui ne savent point ce qui est bon pour eux. Si Emily n'hallucine pas, elle n'en reste pas moins aliénée dans les faits et une conversation avec un psychiatre l'a bien prouvé lors de ses tests. Puis avec le temps qui continuait toujours de couler, l'albinos était devenue apte à se faire interner, ce que les autorités ont fait. Est-ce l'asile qui protège Emily du monde extérieur où est-ce le monde extérieur qui se protège d'Emily ?

Bref, la liberté s'est pour elle éteinte et cela depuis quelques mois déjà. Il est possible de décrire tout ce qui s'est passé pour la jeune fille entre ces quatre murs depuis son arrivée et tout son ressenti mais ce témoignage venant d'elle à un certain psychiatre résume bien ce qu'elle en pense, outre son ressentiment vis-à-vis des fameuses tartes et leurs effets pervers.

« Le Mal ne propage pas sa peste parmi le peuple ordinaire bien tranquille dans leurs maisons. Ni chez les femmes de joie qui forniquent dans les bordels, encore moins là où violence morbide explose, gicle le liquide de vie. Oh non, le véritable Mal scintille de mille feux entre les barreaux des écoles, des prisons et en particulier des asiles psychiatres où fous qui se dévient de la voie divine pense avoir la chance de sortir des lois naturelles des choses en quittant notre monde ou s'approprier des extrêmes qui les dépasse. Mais pire encore, c'est le personnel qui se croit être Dieux et Déesses en dictant à tous et chacun comment vivre, ayant de ce fait même un droit qui ne leur est pas réellement dû entre leurs mains. Ils veulent nettoyer, ils veulent réparer mais au bout du compte liquéfie par leurs produits nocifs et casse à cause de leurs marteaux. Ils pensent savoir ce qui est bon, ce qui est mal alors qu'au bout du compte, ils sont exactement comme moi, comme eux qui vocifèrent à la Faucheuse de les emporter au loin ou même d'aller emporter son voisin sans douceur. C'est-à-dire, des êtres humains corrompus par le Mal qui les ont attirés en ce lieu. Je ne me fais pas d'illusion, nul ne sert de sortir d'ici sachant que des policiers viendront me pourchasser avec leurs chiens bien dressés qui agitent leurs museaux lorsque l'odeur du sang fulmine mais je sais aussi très bien qu'il n'y a pas plus malsain comme lieu que l'asile de Rosewood, pas besoin d'être la seule lumière à peine visible dans la grotte pour le savoir. Je n'espère qu'une chose, que le Jugement Dernier vienne et balaie les murs, les chambres et les petits hommes qui ont élus domiciles ici. Pour ma part, je serais déjà parti loin et plus haut qu'aucun violeur mental ne pourra attendre même si celui-ci s'équipe d'échelles... Je partirais au-delà de l'horizon... »


Revenir en haut Aller en bas
 

 

Emily Miles - Hello ?



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Charlène L. Miles
» Joey Miles [ E.C ]
» Si tu m'touches, j'te bouffe. (Emily) - terminé
» Emily Wong
» Entrainement de Miles Quaritch

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Vous êtes en retard pour le thé !-